fbpx

7 revenus passifs et rapides à mettre en place en 2021 pour atteindre la liberté financière

Revenus passifs. 6h10 du matin. Le réveil agresse vos tympans pour la troisième fois déjà. Le combat pour se lever chaque matin devient insupportable. Surtout pour cet emploi insipide  dont vous ne tirez aucune satisfaction. Passé la joie de l’embauche, la motivation est vite retombée à plat au bout de quelques semaines. Maintenant, vous avez l’impression de subir l’esclavage de 8 h à 17h30. Pourtant il faut bien remplir le réfrigérateur et payer le loyer.

Le mois dernier, vous pensiez obtenir un peu de considération auprès de votre supérieur. Après avoir réalisé du super boulot pendant des mois, vous pensiez mériter une augmentation.

En guise de gratitude, votre chef vous a probablement dit que le budget était bouclé pour cette année. Il vous a promis d’essayer d’accomplir un effort l’an prochain. Ce proverbe géorgien illustre bien cette situation : « une promesse ne paye pas la dette ». Mais au fond, qu’est que ça change ?

Obtenir une augmentation de 1 ou 2 % ne peut modifier fondamentalement votre style de vie.

C’est difficile à accepter sur le moment…

Ne déprimez pas pour autant ! vous pouvez tout de même faire évoluer votre situation d’une autre manière.

Ah oui ! Est-ce vraiment possible ?

Dans cet article vous allez prendre connaissance d’un type de revenu dont on ne parle jamais à l’école.

Vous êtes lassé de voir stagner votre rémunération et de constater la baisse de votre pouvoir d’achat au gré des augmentations du gaz et des primes d’assurance ?

Alors, Lisez la suite de cet article. Votre moral devrait remonter en flèche. Un nouveau champ des possibles va se dévoiler pour vous.

Ajoutez un nouveau type de revenu pour alimenter votre compte

Lorsque vous étiez enfant, vos parents vous ont peut-être initié à l’argent très tôt au gré des expériences de la vie. Souvenez-vous du Malabar habilement attrapé sur le comptoir de la caissière du supermarché ?

Les parents expliquent souvent dans ce cas précis qu’il faut des sous pour acheter des sucreries. Et comment obtient-on des ressources financières ? Eh bien en travaillant !

Cet échange de temps sous forme de travail contre de l’argent constitue un « revenu actif ». C’est la méthode la plus connue pour gagner sa vie.

Donc pour obtenir le maximum d’argent possible avec cette méthode, 2 possibilités existent :

  1. Augmenter son temps de travail mais une journée comporte seulement 24 h,
  2. Obtenir une rétribution plus conséquente par heure travaillée.

On constate rapidement les limites du système. Il faut bien trouver des plages horaires pour dormir. De plus, on est dépendant du bon vouloir des employeurs concernant la valeur de nos compétences.

Devenir son propre patron, est-ce la solution ? Pas toujours.

Prenons l’exemple d’un artisan peintre. Il travaille seul dans son entreprise. Il réalise lui-même les chantiers dont il a la charge. Il est donc limité dans son temps de travail tout comme le salarié. De plus, son taux horaire est dicté par le marché local. Il est alors bien ici question d’un « revenu actif ».

Maintenant, regardons l’entreprise en peinture voisine. Le patron ne s’occupe plus lui-même des chantiers. Il emploie une équipe de 9 peintres. Les barrières tombent alors. Il peut augmenter le nombre de chantiers à réaliser en recrutant. Ses revenus augmentent alors en parallèle de son chiffre d’affaires. En outre, il délègue le pilotage de sa société à gérant. On touche alors à la notion de revenu passif

revenu passif

Qu’est-ce qu’un revenu passif ?

Imaginez un instant garnir votre compte en banque pendant votre sommeil profond. Quelle joie de rentrer de son sport favori et de constater l’arrivée d’un nouveau virement. C’est agréable de profiter de sa famille en toute sérénité en sachant que de nouvelles entrées financières se produisent tout au long de la journée. Voilà ce que peut permettre cette manière de gagner de l’argent.

Un revenu passif consiste à gagner de l’argent sans systématiquement échanger directement son temps disponible. Un exemple est de vendre des boissons avec un distributeur automatique.

On peut également toucher des loyers d’un studio en déléguant totalement la gérance à une agence immobilière. À ce stade, il est quand même important de vous prévenir d’une chose importante.

Bénéficier de revenus passifs ne signifie pas de gagner de l’argent sans produire des efforts. On va juste procéder différemment.

En effet, la mise en place de ce système de rémunération nécessite un travail préalable. De plus, il faut réaliser ensuite un suivi régulier.

Si on reprend le cas de l’immobilier, il est important d’abord d’acquérir un bien de qualité et ensuite de suivre le paiement régulier du loyer.

Mettre en place des revenus passifs est très attrayant. Mais où peut-on les trouver ? Pour répondre à cette question, il est nécessaire de bien connaître les différentes catégories de revenus.

Les 7 différentes familles de revenus

Le saviez-vous ? 1 % des Français gagnent plus de 106 210 € selon une étude de l’INSEE parue en 2018. D’après l’institut de statistiques, le seul revenu d’activité n’explique pas ce chiffre.

Le secret ? Cette population profite en fait de plusieurs sources de revenus.

Vous pensiez que votre salaire était votre seule et unique ressource. Alors, vous allez être surpris car avec ces 7 familles, il existe des dizaines de sources de revenus à mettre en place.

1. Les revenus d’activité

L’école nous enseigne avant tout à devenir des employés. Vous percevez chaque mois un salaire dans le privé ou un traitement dans le secteur public en échange de votre travail. Pour l’administration fiscale, il s’agit de revenus d’activité.

Selon l’INSEE, ces rétributions représentent l’essentiel des revenus pour 90 % des Français les moins aisés.

Les chefs d’entreprises et les personnes travaillant à leur compte perçoivent également des revenus d’activité sous forme d’une rémunération de gérance ou de bénéfices.

Les revenus d’activités sont le plus souvent par nature actifs. Il faudra donc piocher ailleurs pour développer son indépendance financière.

2. Les revenus du commerce

Avez-vous déjà acheté un objet pour le revendre plus cher immédiatement ? C’est faire du commerce. Les bénéfices de cette activité constituent un revenu commercial classé comme BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) par l’administration fiscale.

Certains ont même quitté leur job pour se lancer dans l’achat-revente avec Amazon ou bien encore en dropshipping.

D’ailleurs, c’est une manière de s’enrichir qui existait bien avant la création des monnaies avec le troc.

3. Les Intérêts

Pensez-vous que seules les banques financent et irriguent l’économie ?

Eh bien le financement participatif, Crowdfunding en anglais, représente déjà 1,4 milliards d’euros en France pour 2018 selon KPMG. Cela consiste à des prêts entre particuliers en utilisant une place de marché en ligne qui initie et gère cette relation entre prêteurs et emprunteurs.PPM

Le principe de l’intérêt est de toucher une rétribution pour le prêt d’une somme d’argent à un tiers.

Cela peut se réaliser entre proches (famille et amis) ou entre des personnes n’ayant pas de liens particuliers.

Et devinez quoi ? Les banques ne sont-elles pas de gros emprunteurs ? Effectivement, elles versent un intérêt à leurs clients pour les sommes déposées dans leur établissement sous forme d’épargne.

4. Les Dividendes

Imaginez toucher régulièrement de l’argent même après avoir cédé la gérance de votre entreprise à un employé. Vous pourriez alors profiter de la vie ou consacrer votre temps à créer de nouveaux projets importants.

C’est ici toute la force des dividendes. Ce sont des rétributions régulières en échange d’un capital investi dans une société. Ce type de rémunération récompense ainsi l’investissement de l’actionnaire et le risque de perte de l’associé.

Revenus passifs

5. La location

Consommez-vous de la raclette chaque semaine ? Non évidemment. C’est un plat trop gras que l’on consomme plutôt en hiver. Pourtant, il vous arrive d’apprécier cette spécialité culinaire de temps en temps. Et puis, la raclette c’est une valeur sûre pour organiser un repas et assurer une ambiance conviviale avec ses invités. Mais cela nécessite de posséder un appareil spécifique pour faire fondre le fromage. Alors pourquoi s’encombrer d’un matériel pour de si rares occasions ?

Ceci n’est qu’un exemple. Avez-vous également une perceuse ou un caméscope au fond d’un placard?

Nous possédons une multitude d’objets et de matériels dans nos placards pour un usage très ponctuel.

Une solution est de proposer de louer vos biens et équipements. Le principe de la location est le suivant : le propriétaire touche une rétribution en cédant l’usage d’un bien à un tiers pour une durée limitée.

Cela est très facile aujourd’hui de louer son appareil photo ou sa tondeuse sur des sites spécialisés sur internet comme Zylok.

Quand on pense loyer, on associe l’immobilier. Il est très facile aujourd’hui de mettre en location saisonnière une chambre inutilisée de son habitation sur Airbnb.

Vous avez de la place dans une cave, un grenier ou un garage ? Louez alors cet espace disponible sur un site de costockage en ligne comme jestocke.com.

6. Les plus-values

Conservez-vous au fond de votre cave une caisse de vin rouge de Bordeaux ? A l’époque, vous aviez acheté ce vin sur une proposition d’achat groupé d’un collègue. Ces bouteilles valent aujourd’hui une petite fortune et l’idée de boire une telle somme d’argent vous pétrifie. Du coup, vous décidez de revendre vos bouteilles. Au passage, vous encaissez un beau profit sans avoir transpiré.

Réaliser une plus-value consiste donc à acquérir des biens ou des objets et de les revendre ensuite à un prix plus élevé.

La pratique d’anticiper une valeur plus élevée d’un bien et d’en faire une activité rémunératrice est la définition de la spéculation.

7. Les droits d’auteur

Comment percevoir des revenus récurrents avec ses créations artistiques ? Si vous êtes un génie de la musique, vous pouvez créer des tubes qui rapportent une rémunération régulière au titre des droits d’auteur. Ainsi, les auteurs peuvent continuer à percevoir des revenus sur leurs œuvres pendant 70 ans. Jean-Jacques Goldman touche 2 millions d’euros de droits sur ses chansons par an.

Vous êtes plutôt un inventeur ou un ingénieur visionnaire ? Vous pouvez protéger votre idée et votre recherche avec le dépôt d’un brevet. L’exploitation d’un brevet par un tiers donne alors droit à des redevances (royalties).

Bien comprendre le fonctionnement de ces familles vous permet de chercher de nouvelles idées de revenus passifs. Pour vous aider à démarrer rapidement, nous allons vous proposer 7 opportunités à exploiter.

revenus passifs

7 idées de revenus passifs faciles et rapides à mettre en place

Avez-vous compris le concept de revenus passifs ?

Maintenant il faut dénicher des idées… et surtout les bonnes pour vous.

Combien faut-il de sources de revenus ? L’idéal est de disposer d’une source par famille de revenus pour diversifier et sécuriser son revenu global. Pour le montant, tout dépend de vos objectifs concernant votre niveau d’indépendance financière souhaité.

En panne d’inspiration pour démarrer ? Voici quelques pistes rapides à mettre en place pour un débutant.

1. Racheter une application pour smartphone

Avec l’explosion des ventes de smartphones, les applications se sont vite démocratisées.

Vendre une application peut s’avérer très profitable et demande peu d’efforts de suivi après sa mise en ligne.

Pas le temps pour chercher l’idée ? Ni les compétences nécessaires pour le développement ? Vous pouvez racheter facilement la propriété d’une application sur Flippa.com et profiter des fruits des ventes sur Google Play ou l’App Store de Apple.

2. Vendre des formations sur internet

Vous êtes passionné de pêche ou de bourse. D’ailleurs, vous donnez régulièrement des conseils à votre entourage sur ces sujets. Vous pouvez alors facilement créer une formation et la vendre sur Udemy de manière automatisée. Cette activité demande peu de capital au départ mais du temps pour la conception.

3. Acheter des actions à dividendes en bourse

Vous disposez d’une épargne en banque sur des livrets. Le problème ? Ça ne couvre même plus l’inflation. Faites comme le milliardaire Warren Buffet et misez sur la bourse avec des actions de sociétés versant des dividendes solides et réguliers.

Ouvrez dès cette semaine un PEA (Plan épargne en actions) auprès d’une banque en ligne comme Boursorama et investissez des petites sommes pour débuter.

4. Louer sa voiture sans se déplacer

Saviez-vous que les Français ont dépensé en moyenne 6 063 € pour leur automobile en 2017 dont 840 € de coûts d’entretien et 658 € de frais d’assurance ?

Vous disposez également d’un véhicule. Seulement, vous l’utilisez trop rarement.

Avec Getaround, il est possible de louer une voiture facilement et d’automatiser complètement la gestion de la location. Un boîtier électronique connecté gère l’ouverture du véhicule à l’aide d’une application sur votre smartphone.

5. Prêter de l’argent à des promoteurs immobiliers

Depuis la crise économique de 2008, il est de plus en plus difficile pour les entreprises d’emprunter de l’argent auprès des banques.

Des entreprises se tournent donc vers les particuliers avec des plateformes de prêts sur Internet. On appelle cela le crowdlending ou « financement participatif » en français.

Les promoteurs immobiliers ne sont pas en reste et utilisent ce type de financement avec des plateformes spécialisées de crowdlending immobilier.

Homunity est une plateforme sérieuse et propose des offres de qualité avec des rendements jusqu’à 10 % d’intérêts.

Revenus passifs vins

6. Investir sur une collection de vins

Les prix des grands crus progressent de 4 à 8 %/an depuis 20 ans. C’est bien mieux que le livret A !

Pour investir dans les vins, la connaissance du marché et des meilleures opportunités demandent une expertise pointue.

Vous êtes un amateur de bons vins. Cependant, vous avez déjà peur de miser sur les mauvais millésimes pour votre consommation personnelle. Du coup, il est hors de question pour vous de miser seul et en direct sur ce marché.

La solution ? Cavissima propose un service totalement intégré avec un accompagnement dans le choix des bouteilles avec les meilleurs experts, un service de stockage sécurisé et une application de suivi de votre cave en ligne.

7. Monétiser ses créations artistiques

Vous êtes passionné de photographie ou vous avez un talent comme graphiste.

Vous pouvez revendre vos créations sous forme de t-shirts ou des objets de décoration.

Redbubble vous permet donc de monétiser vos œuvres et de respecter les droits d’auteur.

revenus passifs laverie

8. (Bonus) Investir dans une laverie automatique

Créer un business relève plutôt des revenus actifs. Il existe malgré tout quelques exceptions comme les services automatisés. Les laveries automatiques en sont un bel exemple.

Cela nécessite peu de main d’œuvre et vous pouvez facilement déléguer certaines tâches comme l’entretien. Des réseaux de franchise comme Speedqueen vous accompagne dans la réalisation de ce projet.

À présent vous connaissez l’existence des revenus passifs et vous disposez de quelques pistes à mettre en place pour commencer dès demain.

Surmotivé pour débuter sans attendre ? Voici un premier conseil. Trouver une idée simple que vous comprenez parfaitement. Privilégiez les opportunités qui utilisent ce dont vous avez à votre disposition : vos passions, vos talents, vos équipements, etc. La réussite sera alors à votre portée.

Envie d’aller plus loin dans votre indépendance financière ? Rejoignez-nous pour découvrir d’autres systèmes de revenus passifs sur notre groupe Facebook « Entrepreneur Liberté ».

Vous aimerez également :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote, soyez le premier !

Laisser un commentaire