fbpx

Best practices pour faire sa newsletter

La newsletter permet à chaque entreprise de conserver un lien intime entre elle et ses clients ou ses prospects. Les abonnés à la newsletter d’une entreprise sont généralement clients ou potentiellement clients et ont accepté de recevoir des informations et offres promotionnelles de la part de la marque. Grâce à ce canal, les entreprises peuvent réaliser une bonne partie de leur chiffre d’affaires. C’est en effet l’un des canaux d’acquisition les plus performants aujourd’hui. Il est donc essentiel pour une entreprise de ne pas négliger ce point. Pourtant, toutes ne sont pas au courant des best practices pour faire sa newsletter. De ce fait, nombreuses sont celles qui laissent de l’argent sur la table.

Il suffit de suivre quelques conseils clés pour faire une newsletter efficace et qui permette de générer du profit relativement facilement et surtout, sans gros investissement. En effet, il suffit de travailler sur une base de clients et prospects qui connaissent votre marque et qui ont accepté de recevoir vos emails. Il faut donc en profiter et élaborer une bonne stratégie d’email marketing. Voici donc les 5 best practices pour faire sa newsletter

#1 Définir l’objectif de votre email et adapté le contenu

Il vous arrive tous les jours d’envoyer des emails en tout genre. Il peut s’agir d’emails de confirmation de commande, de récupération de paniers abandonnés ou encore des informations de suivis de commandes. Vos clients qui reçoivent ces types de mails les ouvrent plus facilement que des newsletters. En effet, ils sont intéressés par l’achat qu’ils ont effectué sur votre site web et souhaitent suivre l’avancée de leur commande. En revanche, les mails promotionnels ou d’actualité sont moins souvent ouverts. Il faut donc être particulièrement rusé pour faire en sorte que vos emails intéressent.

Et la première chose à définir est l’objectif de votre email. Il vous faut un objectif clair qui vaille le coup d’envoyer un email à votre liste. Vous devez donc savoir si votre mail est un mail pour :

  • informer vos abonnés de l’arrivée d’un événement particulier (nouvelles collection, événement physique, etc.)
  • informer sur l’actualité générale de votre marque
  • promouvoir des produits ou services
  • générer du trafic sur un article de blog
  • ou tout autre but.

L’objectif doit être clair pour réaliser un mail parfait grâce aux astuces ci-dessous.

Vous devez ensuite adapter le contenu écrit, en fonction de votre objectif. Un mail doit capter l’attention jusqu’au bout pour qu’il y ait le moins de perte possible durant la lecture, avant d’arriver au premier call to action par exemple. Pour cela, il est essentiel d’avoir des bases solides en copywriting. Le copywriting est l’art de convaincre une personne de réaliser une action après avoir lu votre contenu. Vous l’aurez compris, parmi les best practices pour faire sa newsletter, il est essentiel de se former au copywriting ou bien de faire appel à quelqu’un de compétent dans ce domaine.

La stratégie AIDA

Voici une piste pour vous aider à écrire des emails efficaces : la stratégie AIDA. L’idée est d’écrire un message comportant 4 grandes parties.

  • La première consiste à avoir toute l’Attention du lecteur. Pour cela, votre phrase d’accroche doit être percutante et donner envie d’en savoir plus.
  • La seconde phase de la stratégie consiste à éveiller un réel Intérêt de la part du lecteur. A partir de maintenant, le lecteur est vraiment lancé dans sa lecture et à un vrai intérêt à continuer.
  • Ensuite, il s’agit de faire émerger un sentiment de Désir de votre prospect. Vous devez lui donner envie, lui promettre des résultats par exemple.
  • Enfin, il vous suffit de faire en sorte que votre prospect passe à l’Action, notamment grâce à votre call-to-action (CTA).
Sendinblue - Best practice pour faire sa newsletter
Sendinblue – Best practice pour faire sa newsletter

#2 Porter une attention particulière au “Call-to-action”

L’appel à l’action, ou “call-to-action” est un élément qui doit obtenir toute votre attention. En effet, il faut suivre quelques règles pour inciter au maximum vos lecteurs à réaliser l’action que vous souhaitez. Pour cela, il faut que l’appel à l’action soit visible !

N’hésitez pas à mettre en forme un bouton très visible à la place d’un simple lien. Le bouton doit être d’une couleur vive (pas trop vive non plus, afin qu’il reste tout de même lisible).

Selon la longueur de votre mail, vous avez la possibilité de mettre votre call-to-action à la fin de votre mail (pour les messages courts) ou d’en insérer un également au milieu de votre texte (à un emplacement étudié).

Sur le bouton, il faut simplement indiquer un mot ou une courte phrase pour donner envie de cliquer. Par exemple, vous pouvez écrire “Découvrir” ou encore “Je profite de l’offre”.

#3 Mettre toutes les chances de votre côté pour que votre mail soit lu

Vous avez conçu le mail parfait. Il faut à présent tout mettre en oeuvre pour qu’il soit lu par le plus grand nombre de personnes. Pour cela, vous devez inciter vos abonnés à ouvrir votre email !

Trois éléments sont alors à travailler :

  • le titre
  • l’objet
  • la première phrase

Ces trois éléments sont visibles dans la boîte mail de vos abonnés. Il faut donc les inciter à cliquer en éveillant leur curiosité.

Avant même de cliquer sur le mail pour l’ouvrir, le lecteur doit savoir à peu près de quoi il s’agit. Il ne faut pas faire espérer quelque chose qui ne se trouvera pas dans l’email. Vous pouvez l’intriguer en ne donnant pas toutes les informations (de toute façon cela serait difficile avec l’espace octroyé).

Mais il faut tout de même qu’il sache que vous lui offrez une surprise, ou que vous lui proposez un code de réduction ou bien une information croustillante, etc. N’hésitez pas à utiliser des phrases interrogatives pour engager le lecteur.

En plus de ces trois éléments notables, il est indispensable de réfléchir aux horaires les plus propices à la lecture des emails. En fonction de votre audience, il existe en effet des jours et des heures auxquels vos prospects sont davantage disponibles et peuvent plus facilement prendre le temps de lire votre email. Il s’agit alors de trouver l’horaire parfait pour envoyer votre email afin d’optimiser le taux d’ouverture.

Afin de choisir les bons mots ou encore les bons horaires, il est possible, et même conseillé, de réaliser des tests A/B sur toutes les informations précédemment citées. Vous pouvez par exemple essayer différents jours de la semaine et différentes heures afin de connaître les meilleurs moments pour envoyer un email à votre audience.

#4 Segmenter votre audience

Tous les abonnés de votre liste mail ne se valent pas. Certains sont très engagés et ont même déjà acheté sur votre site web. D’autres semblent moins intéressés et ne cliquent jamais sur vos appels à l’action. Il faut être en mesure de connaître votre audience et de pouvoir réaliser des segments d’audience facilement.

Pour cela, les outils d’email marketing vous permettent de segmenter votre audience en différentes sous-audiences afin de pouvoir envoyer des emails ciblés. Ces derniers auront plus de chance d’être lu et d’engager votre audience puisque vous adaptez votre discours à chaque segment d’audience.

C’est l’une des best practices pour faire sa newsletter qu’il faut absolument prendre en compte pour être certain d’obtenir de bons retours sur investissement. Si vous ne segmentez pas votre cible et que vous envoyez le même message à tous vos abonnés, qu’ils soient clients ou non, cela risque fort de ne pas coller avec les attentes de chacun. Vous risquez un taux de désabonnement à votre newsletter important.

#5 Dernier conseil pour faire sa newsletter : Optimiser le visuel

Un email attractif se doit de comporter des images ou des illustrations qui viennent soutenir le propos du message. Cela est en effet plus agréable à lire. Le lecteur pourra imager vos propos et surtout, le mail n’aura pas l’air de comporter trop de texte qui pourrait le décourager de lire.

Vous devez donc trouver le bon équilibre entre images et texte.

Attention cependant, il est nécessaire de faire particulièrement attention aux blocages d’images qui peuvent survenir. En effet, des images peuvent ne pas s’afficher chez certains de vos abonnés. Dans ce cas, pensez bien à annoter chacune de vos images d’une balise “Alt”. Vous devrez simplement décrire la photo en une phrase courte. Celle-ci permettra au lecteur de savoir quel est le sujet de l’image.

N’oubliez pas que 60% des emails sont lus sur mobile. Il faut donc adapter votre mail et faire en sorte qu’il soit bien responsive design et donc, agréable à lire sur mobile.

GetResponse - best practices pour faire sa newsletter
GetResponse – best practices pour faire sa newsletter

Pour aller plus loin

Vous avez pu lire quelques best practices pour faire sa newsletter et être certain que celle-ci soit adaptée à votre audience. Il ne vous reste plus qu’à mettre tout cela en place afin que votre liste d’abonnés par email soit un réel actif pour votre entreprise et vous apporte un chiffre d’affaires régulier et plus important qu’aujourd’hui. Nous vous y invitons sincèrement et espérons que tous ces conseils porteront leurs fruits.

Si vous n’avez pas encore d’autorépondeur, je vous invite à regarder notre comparatif des différents autorépondeurs sur le marché. Si vous utiliser Klaviyo pour le ecommerce / dropshipping et GetResponse pour l’info-produits, vous ne devriez pas vous tromper.

Échanger avec nous sur le sujet sur notre groupe Facebook.

Vous aimerez également :

Partager cet article

Laisser un commentaire