Quelle taille devrait faire l’objet de l’email ?

Quelle taille devrait faire l’objet de l’email ?

Vous avez une liste d’abonnés à votre newsletter et vous envoyez régulièrement des emails afin de transmettre des offres promotionnelles à vos clients, ou tout simplement des actualités. Seulement, vous vous rendez compte que le taux d’ouverture de vos emails n’est pas très élevé. Vous avez déjà recherché de nombreuses solutions sur internet, mais aujourd’hui vous souhaitez vous concentrer sur l’objet du mail. Vous vous demandez quelle taille devrait faire l’objet de l’email. Et c’est une très bonne question, à laquelle nous allons répondre dans cet article. Voici des éléments à prendre en compte pour choisir la bonne taille des objets de vos emails.

Penser aux mobiles

La première chose à prendre en compte pour choisir la taille adéquate pour l’objet de l’email, est le fait qu’aujourd’hui, plus de 40% des mails sont consultés sur téléphone mobile.

De ce fait, comme l’écran est petit, il est impossible pour un utilisateur de lire entièrement un objet qui est trop long.

Il faut en effet savoir qu’en moyenne, sur un téléphone il est possible de lire entre 33 et 43 caractères, en fonction du logiciel d’email utilisé (gmail, yahoo, outlook, etc.).

Travailler le Copywriting

Vous devez connaître les bases du copywriting afin d’être en mesure de réaliser des objets d’emails qui captent l’attention et poussent au clic.

Pour cela, votre objet peut être court ou long. Tout dépendra de votre méthode de travail et de la situation.

Pour un email en particulier, il est tout à fait possible de n’écrire qu’un ou deux mot(s) dans l’objet de l’email. En effet, cela peut laisser du suspense et de la surprise et ainsi fortement inciter les abonnés à votre liste email à cliquer pour ouvrir votre message.

Pour d’autres, il est possible d’utiliser des notions de copywriting dans un objet plus long.

Connaître la délivrabilité

Pour faire votre choix, vous devez également savoir une chose : les emails avec de courts objets sont parfois mieux délivrés que d’autres, qui comportent des objets assez longs.

De ce fait, il est normalement conseillé de ne pas écrire un objet d’email trop long, soit 60 caractères maximum.

Tester son audience

Nous ne pouvons pas vous indiquer avec précision quelle taille devrait faire l’objet de l’email. Cela dépend de nombreux aspects.

Vous devez tester la délivrabilité de vos emails, même si les objets sont longs. Pour cela, c’est simple il vous suffit d’envoyer votre prochain email avec un objet plus long que d’habitude (autour de 100 caractères par exemple) et de constater ensuite si le taux de délivrabilité a chuté.

Ensuite, vous devez également tester la réponse de votre audience. Pour cela, il est important de réaliser des tests A/B notamment. Vous pouvez alors envoyer un email avec deux objets différents à deux parties de votre audience. Le premier objet sera très court, et le second plus long. Vous pourrez alors analyser les taux d’ouverture de vos emails et voir s’ils sont différents.

Nous vous invitons à tester votre audience à plusieurs reprises afin d’être certain que l’une ou l’autre des solutions soit plus efficace.

Vous l’avez compris, il n’y a pas de taille idéale pour l’objet de l’email. Cela dépend surtout de la façon dont réagit votre audience à vos différents tests. Cependant, si vous savez que la majorité de vos abonnés ouvrent leurs emails depuis leur mobile, il peut être intéressant d’opter plutôt pour des objets relativement courts. Si vous souhaitez d’autres conseils concernant votre marketing par email, n’hésitez pas à lire cet article !

Échanger sur le sujet au sein de notre groupe Facebook.

Vous aimerez également :

Partager cet article

Laisser un commentaire