Comment construire une newsletter performante ?

La newsletter est un outil de communication indispensable et incontournable lorsque vous faites du marketing direct. Elle peut constituer un canal performant pour fidéliser votre public cible. Que vous ayez un blog, un site d’entreprise ou une boutique ecommerce, elle vous permet de créer un lien avec vos clients et vos lecteurs. La newsletter vous permet d’augmenter indirectement vos ventes et votre nombre de clients. Maximisez donc son potentiel et n’oubliez jamais de vous démarquer de votre concurrence ! Comment faire pour créer une newsletter performante ?

Les questions essentielles à se poser pour créer une newsletter performante

Pour que votre newsletter fasse mouche, il faut que votre stratégie soit bien claire. 

Le but est que votre newsletter soit attendue. Que vos lecteurs l’ouvrent, la lisent et ne l’envoient pas directement dans leur corbeille dès sa réception. 

Ne l’oubliez pas : votre newsletter est un rendez-vous que vous fixez à vos abonnés. 

Quel est l’objectif de votre newsletter ? 

C’est ce que vous devez définir avant toute chose. 

Votre newsletter ne représente pas « seulement » un courrier que vous envoyez de façon hebdomadaire à vos abonnés. Elle fait partie de l’ensemble de votre stratégie de marketing. Son objectif est un élément important de votre stratégie de contenu. 

Via votre newsletter, vous pouvez décider d’informer sur une actualité via un de vos articles, de promouvoir un produit/un service, de fidéliser un public ciblé. Vous pouvez aussi simplement souhaiter générer un trafic régulier vers votre site et augmenter vos ventes de façon indirecte. 

Sachez que différents objectifs peuvent être combinés dans une même newsletter.  

Quel contenu envoyer ? 

Dès que votre objectif est fixé, vous décidez de votre contenu. 

Entre deux emails, vous devez toujours sélectionner votre meilleur contenu ou vos meilleures offres. Le but est que votre newsletter présente un intérêt pour son lecteur. 

Qu’elle mette en évidence un thème précis, un contenu limité (ne la remplissez pas d’informations), qu’elle suive un fil conducteur logique et ait du sens.

En général, vous trouvez votre prochain contenu sur le blog de votre entreprise ou sur vos comptes social medias. Il peut consister en un article de votre blog, une promotion ou une présentation de nouveautés.  

Exemple de contenu pour un magasin de vêtements : “L’hiver est à nos portes…” 

Pour un public de jeunes : “Présentation de notre collection hiver tendance”.

Pour un public de dames plus âgées : “Découvrez nos plus beaux manteaux chauds pour cet hiver”.

Quel est votre public cible ? 

Avant tout, sachez qu’acheter une liste de contacts ne sert à rien. Comme ce public n’est pas du tout ciblé, votre email, à peine reçu, prend la direction de la corbeille ou du courrier indésirable.

Les personnes à qui vous envoyer votre newsletter doivent faire partie de la liste de contacts qui se sont abonnés d’eux-mêmes à votre newsletter.

Vérifiez toujours que les adresses email de votre base de données sont actives et utilisées.

Opt-in ou double opt-in

Votre liste de contact doit être 100 % opt-in. Cela signifie que votre contact consent à recevoir votre newsletter. Via une case à cocher ou un menu déroulant, par exemple. 

Le principe du double opt-in consiste en un double consentement. Dans ce cas, vous envoyez en plus un email avec un lien de validation sur lequel le futur abonné doit cliquer pour confirmer son accord.

Segmentez votre audience pour une newsletter plus performante

Qu’attendent vos abonnés de votre newsletter ? 

Chaque type de public a un profil bien à lui. Chacun est donc intéressé par des contenus différents.

Dès son inscription, votre public cible doit être segmenté. L’âge, le sexe, les passions font partie des critères essentiels de segmentation. 

En effet, si vous vendez de la lingerie, vous avez tout intérêt à connaître l’âge et le sexe de vos abonnés. Dans certains cas, la situation géographique ou la profession peuvent aussi vous être utiles.

Il est intéressant de créer une liste avec des profils types. Pour cela, il est essentiel que vous connaissiez votre audience.

Quel est le comportement des abonnés avec vos newsletters ?

Cela constitue aussi un critère de segmentation pour une newsletter performante.

Sont-ils très engagés et vous apportent-ils un bon taux de conversion ? Sont-ils plutôt inactifs ? Dans ce cas, cela vaut peut-être la peine d’envoyer une super offre pour les rendre plus actifs… 

Quel ton utiliser dans votre newsletter ?

Que préférez-vous recevoir ? Un courrier froid et impersonnel ou un texte agréable à lire qui vous est adressé personnellement ? 

Les newsletters les plus performantes donnent l’impression qu’elles sont écrites rien que pour leur lecteur. Adoptez donc un ton confidentiel, humanisez votre texte et soyez naturel.

Apportez de votre personnalité et un ton propre à votre œuvre. Notez enfin que l’utilisation du story telling marche du tonnerre ! 

À quelle fréquence et à quel moment envoyer votre newsletter ?

Créer une fréquence génère et maintient la fidélité de vos clients. 

Définissez votre fréquence d’envoi selon vos besoins : chaque jour, chaque semaine, chaque mois ?

Le faites-vous de façon fixe ? Par exemple tous les mercredis à midi ? Un fait certain est que, pour être performante, votre newsletter doit arriver au bon moment. C’est déterminant pour votre taux d’ouverture. 

Dans le B2B, on conseille d’envoyer un courrier le mardi, mercredi ou jeudi. Tandis que dans le B2C, c’est plutôt le week-end ou en soirée. 

L’envoi d’une newsletter le lundi et le vendredi après-midi n’est pas conseillé. Pensez aussi aux heures creuses que certains passent dans les transports ou à la pause de midi. 

Il n’existe pas de secret miracle, testez et voyez ce qui fonctionne le mieux !

Quelle valeur ajoutée offrez-vous à votre public ?

C’est LA raison pour laquelle vos abonnés s’inscrivent à votre newsletter ! Offrez un contenu de qualité ou des promotions qui en valent la peine. Apportez-leur la valeur ajoutée qu’ils méritent !

Si vous n’avez rien à dire, n’envoyez rien. Ne faites pas perdre du temps à vos lecteurs. 

La construction de votre newsletter performante

Votre identité visuelle 

Notre mémoire se souvient plus fréquemment de l’aspect visuel d’un email que des informations qui s’y trouvent. 

L’apparence de votre newsletter est primordiale pour habituer votre lecteur à vos messages. Elle reflète l’identité visuelle de votre site/blog. C’est généralement par votre logo que le lecteur vous reconnaît. Intégrez-le bien en évidence à votre newsletter. 

La conception de votre newsletter est simple, dynamique, attractive et sa lecture, facile. Les polices utilisées, les couleurs et le design (photos, graphisme) doivent être identiques à votre site. Une bonne identité visuelle renforce l’intérêt pour l’ouverture de votre newsletter.

Prévoyez une version compatible pour mobile

Deux statistiques pour que vous compreniez l’intérêt de ce titre :

  • en 2020, 79 % des personnes utilisent leur smartphone pour lire leurs e-mails ;
  • 70 % de celles-ci suppriment immédiatement les mails qui ne s’affichent pas bien sur leur appareil mobile (source Alioze.com).

Votre technique de rédaction

Préférez un contenu direct : vos lecteurs ont peu de temps à vous consacrer. 

Le concept de pyramide inversée est une super technique de rédaction pour les newsletters. C’est le principe des articles de journaux : on met en haut l’info importante et les détails suivent. 

Le CTA : call-to-action

Le CTA vous aide à atteindre votre objectif de création de trafic. Grâce à lui, vos abonnés effectuent une ou des actions via votre newsletter. Son contenu doit mener le lecteur à agir en cliquant dessus : “je m’inscris”, “découvrez”, “participez”, “je profite de cette promo” … 

Un CTA attire l’œil : couleur de police différente, mise en valeur à un endroit stratégique. 

Votre public doit pouvoir lire l’appel à l’action dès l’ouverture de l’email, sans scroller vers le bas. Si votre newsletter est basée sur différentes informations, vous pouvez créer un call-to-action pour chacune d’entre elles. Le lecteur va alors se concentrer sur la partie qui l’intéresse. 

Cela vous permet à la fois, de segmenter les intérêts de vos abonnés, et de générer du trafic vers votre site. Attention prévoyez deux à trois CTA maximum par email. Au plus il y a de liens, au moins il y a de clics sur chacun d’eux.

L’objet de votre newsletter

La probabilité qu’un email soit ouvert est 25 % plus élevée s’il comporte une ligne d’objet personnalisée (source Alioze.com). 

C’est donc l’élément le plus important de votre newsletter. Il détermine son taux d’ouverture. Votre abonné doit pouvoir reconnaître en tant qu’expéditeur et avoir envie d’ouvrir votre courrier. 

L’objet doit attirer l’attention et être bref. Il donne une raison à votre lecteur d’ouvrir votre email. Incluez un verbe d’action à l’impératif dans votre titre : testez, découvrez…

Exemples d’objet : “Découvrez nos 10 astuces pour…” , « Vous rêvez de…? » , « Les soldes se terminent demain…« .

Et vous, avez-vous déjà mis en place votre newsletter ? Partagez votre expèrience sur notre groupe Facebook ou en commentaires.

Vous aimerez également :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote, soyez le premier !

1 réflexion au sujet de « Comment construire une newsletter performante ? »

Laisser un commentaire