fbpx
Quelles sont les erreurs à éviter en dropshipping

Quelles sont les erreurs à éviter en dropshipping ?

Ça y est, vous vous lancez enfin ! L’envie d’entreprendre est là et vous avez découvert un business modèle qui semble idéal pour débuter: le dropshipping. Ce business model est souvent vu comme un business de court terme, facile à mettre en place et apportant des résultats rapides. De ce fait, bon nombre d’aspects du métier (pourtant très importants) ne sont malheureusement pas pris en compte. Voici 11 erreurs à éviter en dropshipping, des exemples à ne surtout pas suivre si vous souhaitez vous lancer dans de bonnes conditions.

#1 Ne pas avoir un budget suffisant

Le dropshipping semble être un business model parfait pour débuter avec peu de moyens. On voit passer tous les jours, sur les réseaux sociaux, des histoires de jeunes ayant réussi rapidement avec presque 0€ en poche. Il y a certes quelques chanceux qui parviennent rapidement à tirer leur épingle du jeu.

Cependant, il y a fort à parier qu’ils aient dû emprunter de l’argent à leur entourage à un moment donné. Entre les coûts fixes pour la création de leur boutique, les publicités, l’achat des produits, sans compter le délai de réception des paiements (sur Stripe) pouvant aller jusqu’à 7 jours… Autant vous le dire, il est nécessaire de prévoir un bon fond de roulement !

Combien vous faut-il pour commencer ? Cela dépend de nombreux éléments. Certains vous diront 100€, d’autres 2000€. La vérité se trouve surement au milieu. Vous pouvez lire notre article sur Combien faut-il d’argent pour débuter en DropShipping ?

Aspect légal
Aspect légal

#2 Délaisser l’aspect légal

De nombreux influenceurs, spécialistes du dropshipping, vous diront qu’il n’est pas nécessaire de se prendre la tête avec les “détails” légaux, du moins au début.

Détrompez-vous ! Avant de se lancer il est primordial de s’informer et de comprendre clairement les lois et règles qui entourent le métier d’e-commerçant. Vous éviterez ainsi de mauvaises surprises.

  • Déclarez-vous micro-entrepreneur au plus vite: cela ne vous coûte rien et vous serez en règle ! Vous devez être déclaré dès la première vente !
  • Pensez bien à ajouter toutes les mentions légales et pages indispensables sur votre boutique (politiques de retour, de remboursement…). Ce n’est pas pour vous embêter, au contraire… Tout cela vous sera utile pour vous protéger lors d’un litige avec un client mécontent par exemple. Vous pouvez pour cela prendre exemple sur d’autres boutiques de votre secteur ou faire appel à un spécialiste si votre budget initial vous le permet.
  • Informez-vous sur les frais de douane lorsque vous importez des marchandises en France et pensez à la TVA à l’importation. Si vous ne prenez pas en compte ces charges dès le départ, vous risquez rapidement d’avoir des problèmes de rentabilité.

#3 Copier le site d’un autre e-commerçant

Cela aurait pû faire partie des points précédents puisque voler le travail d’une autre personne peut évidemment être condamnable.

Mais sans même parler de cet aspect légal, il est évident que l’on ne réussi pas de cette façon. Vous n’apprendrez rien en procédant ainsi. Le concurrent qui a créé sa boutique a étudié son marché, il le connait par coeur et sait adapter son discours à une audience en particulier. D’ailleurs, il cible probablement une ou plusieurs audience(s) sur les réseaux sociaux, que vous ne connaissez pas. Sa marque est peut-être déjà une autorité sur son marché, vous serez peut-être rapidement démasqué… Bref, je pense que vous avez compris l’idée !

#4 Vendre des produits de marque sans licence

Encore une fois, vous risquez de gros problèmes en revendant des produits de marque sans une autorisation. Pire encore: ceux que l’on trouve sur Aliexpress ne sont pas de vrais produits de marque dans 99% des cas, mais des contrefaçons. Ne vous risquez pas à ce genre de pratiques.

#5 Être trop “court-termiste”

Quand on pense Dropshipping, on peut facilement imaginer un business qui nous fera gagner beaucoup d’argent facilement et rapidement. Dans certains cas cela est possible, mais autant vous le dire, c’est plutôt rare. Lorsque vous entamez votre activité en dropshipping, préférez une vision long-terme.

Essayer de créer une vraie image de marque, de mettre en avant une identité qui vous différenciera de la concurrence, les clients/prospects se souviendront de vous et reviendront. Pensez également à optimiser la structure de votre boutique et son contenu pour grimper dans les résultats des moteurs de recherche (formez-vous au SEO dès le début !).

#6 Négliger sa boutique

Votre boutique est votre vitrine. Imaginez entrer dans un magasin physique désordonné, peu entretenu et avec des vendeurs qui ne parlent pas bien français ou ne vous renseignent pas suffisamment sur le produit qui vous intéresse. Est-ce que cela vous donnera confiance et envie d’acheter ? Pas sûr.

Négliger l’aspect professionnel de sa boutique e-commerce est l’une des erreurs à éviter en dropshipping. Essayez au maximum de rendre votre boutique attractive et agréable à parcourir. Ne négligez surtout pas l’orthographe et la grammaire, cela peut réellement faire fuir vos prospects. Il faut vraiment faire en sorte que votre boutique donne confiance. N’hésitez pas à déléguer certains aspects de votre boutique et à faire relire tout son contenu par d’autres personnes.

#7 Ne pas connaître son avatar client

Définir son avatar client, ou client type, est primordial. Pour vendre, il faut toucher et savoir parler à votre client potentiel. Connaissez-vous sa tranche d’âge et ses activités favorites ? Quel est son réseau social de prédilection ?

Il faut vous poser les bonnes questions afin d’être certain de cibler les personnes les plus susceptibles d’acheter et surtout de savoir comment leur vendre votre produit. Le discours et le copywriting de votre fiche produit doivent être pensés pour cet avatar client.

#8 Ne pas commander son produit

L’une des erreurs à éviter en dropshipping et que beaucoup de débutant commettent est de ne pas commander son produit.

Alors oui, lorsque l’on trouve une idée de produit on a envie de la tester le plus vite possible. Pourtant, il est impératif de commander son produit chez son fournisseur avant même de penser à créer votre boutique. Pourquoi ? C’est simple:

  • Vous allez pouvoir vérifier le sérieux de votre fournisseur : réactivité, délai de traitement, d’expédition et de livraison.
  • Vous pourrez vérifier la qualité du produit: qualité des matériaux, dimensions et couleurs identiques à la description et aux images produit, bon fonctionnement…
  • Vous pourrez décrire et vanter les mérites de votre produit plus facilement une fois que vous l’aurez entre les mains.

Être prévenant et commander son produit avant de le commercialiser vous permettra d’éviter ainsi de trop nombreuses réclamations et des retours clients qui pourraient vous coûter cher.

#9 Délaisser le SAV et l’email marketing

En parlant de retours clients, voici un autre point à ne pas négliger: le SAV. Ce n’est pas la partie la plus passionnante du dropshipping et pourtant, il faut bien y passer du temps, ou le déléguer.

Dans tous les cas, il ne faut pas abandonner vos clients à leur sort une fois la commande passée. Surtout qu’en général, si vous passez par Aliexpress, le délai de livraison est long et les clients peuvent s’impatienter, ou tout simplement se demander s’ils recevront leur colis un jour. Plus vous prenez soin de vos clients, plus ils seront susceptibles de revenir sur votre boutique. Ils parleront également peut-être en bien de votre marque à leur entourage, qui-sait ?

De plus, n’oubliez pas que lorsque vous faites une vente, vous récupérer une adresse email. Cette adresse email a de la valeur puisque la personne vous connaît, elle vous a déjà fait confiance en commandant chez vous. Il est primordial de réfléchir à une stratégie d’email marketing pour augmenter la valeur à vie de vos clients. Pensez-y !

#10 Penser que l’on a plus rien à apprendre

Même après avoir passé des mois et des années à travailler sur des boutiques e-commerce et à promouvoir ses produits, il faut toujours garder un oeil attentif aux nouveautés, aux nouvelles manières de faire et aux nouveaux outils. Un bon entrepreneur est quelqu’un qui n’arrête jamais d’apprendre. Le dropshipping évolue, soyez ouvert d’esprit et prêt à acquérir sans cesse de nouvelles connaissances.

#11 Abandonner

La dernière erreur à éviter en dropshipping (et en entrepreneuriat en général) est l’abandon. Il peut arriver que l’on se sente décourager à force de travailler encore et encore. On ouvre une nouvelle boutique, on teste de nouveaux produits et de nouvelles publicités, pourtant, on ne parvient pas à récolter autant de fruits que l’on souhaiterait. L’idée d’abandonner et de passer à autre chose est alors tentante. C’est justement là qu’il faut persévérer !

Et vous quelles sont les erreurs que vous auriez pu éviter ? Dites le nous en commentaires ou sur notre groupe Facebook.

Suivez nous et aimez notre page :

Laisser un commentaire